Protection

Pourquoi et comment protéger ?

Cette démarche n'est pas toujours évidente à comprendre pour le profane. Mais si on a peu bourlingué dans les cavernes de France et de Navarre, nul n'est besoin d'être devin pour s'apercevoir que le monde souterrain est très fragile et demande à être respecté.

Toutes les cavités sont dignes d'intérêt mais certaines sortent du lot et demandent davantage de précaution pour les découvrir et les préserver au maximum.

C'est le cas du Trou des Vents d'Anges (Cabrespine - Aude). Cette cavité de découverte récente (2006) présente de nombreux aspects remarquables pour la spéléologie, la géologie, l'hydrogéologie, la biologie. Cet ensemble de facteurs a conduit les explorateurs à prendre des mesures de protection dès les premières visites. La matérialisation du cheminement et des parties dans lesquelles le cheminement est imposé en sont les exemples les plus visibles. Ces mesures ne sont pas destinées à entraver la liberté des visiteurs mais à atténuer au maximum les impacts des visiteurs sur le milieu souterrain. Après 3 années de travaux, d'explorations communes et de libre accès, nous avons longuement réfléchi à pérenniser au maximum la préservation de la cavité. La mise en place d'une porte en novembre 2008 découle de ce principe car certaines parties proches de l'entrée sont très facilement accessibles et pourraient de ce fait subir des dommages irréversibles. De plus, cette fermeture souple nous permettra de mieux connaître les visiteurs et de les sensibiliser davantage à la protection de la cavité.

Les visites ne seront pas en principe accompagnées. Les visiteurs doivent prendre contact avec un détenteur de la clé et se conformer aux modalités de visite qui sont précisées sur un document fourni et qui comprend aussi un plan de la cavité. Ils visitent ensuite la cavité à leur guise et ramènent la clé à leur sortie.

Vous trouverez plus de précisions sur les modalités de visite sur la page dédiée.

En ce qui concerne l' Aven du ruisseau de Castanviels (Caunes-Minervois - Aude), la démarche est différente. C'est une cavité beaucoup plus sportive et réservée à des spéléologues maitrisant les techniques de descente et de remontée sur corde simple. Même si certaines parties sont bien concrétionnées, elles sont éloignées des voies de passages et pas toujours faciles à atteindre, le trou est donc protégé par sa configuration particulière (enchaînement de puits parfois profonds et de méandres jusqu'à - 264m de profondeur). De plus, il est encore équipé en cordes, les explorations et la topographie n'étant pas complètement achevées. Ces opérations seront certainement terminées en 2010 et la cavité sera alors déséquipée ce qui en rendra la visite plus difficile alors. D'ici là nous aurons mis en ligne une fiche d'équipement détaillant les obstacles et le matériel nécessaire à la visite. Seuls resteront équipés les parties remontantes et l'accès au grand balcon du grand puits.

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau